Les Eperviers vont devoir prendre leur envol


Les adversaires des Éperviers du Togo ne seront vraiment pas des plus aisés...Un tirage au sort difficile pour Adebayor et ses coéquipiers en perspective, puisque même la presse annonce ce groupe A comme "groupe de la mort". Si les Eperviers souhaitent reéditer l'exploit de 2006 dans ce groupe de fauves, ils devront y laisser des plumes...


 Le Cameroun est-il intouchable ?



Les Lions Indomptables de Samuel Eto'o partent grands favoris, attention toutefois à l'excès de confiance...

Dans ce groupe A, les Lions Indomptables semblent être les mieux armés pour se qualifier dans les deux compétitions. Leur puissance offensive symbolisée par un Samuel Eto'o revenu au mieux de sa forme risque de faire mal. Au vu du premier tour, le Cameroun, invaincu (comptabilisant un total de 15 points) à l'air d'un adversaire invincible. Pourtant nous nous devons de rappeler que les adversaires des Lions Indomptables n'avaient rien d'impressionnant. La Tanzanie (qui a tout de même tenu en échec 0-0 le Cameroun) et l'Ile Maurice n'ont jamais marqué les esprits, quant au Cap-Vert, même si son niveau reste supérieur aux deux autres équipes, il n'était pas en mesure de se qualifier pour ce second tour. Un Cameroun grand favori, certes, mais qui n'est pas à l'abri d'une mauvaise surprise...



Quel est le véritable niveau du Maroc ?

L'équipe de Marouane Chamakh et de Youssouf Hadji reste assez difficile à cerner. Capable du pire comme du meilleur, on ne sait vraiment pas à quoi s'attendre de la part des Lions de l'Atlas.


Une puissance offensive impressionnante qui pourrait faire des étincelles dans les bons jours marocains...


Défaits 3-1 au Rwanda lors du premier tour, le Maroc a du mal à rebondir dans les mauvais jours, néanmoins, le jeu des maghrebins reste sûrement le plus fluide du groupe et leur efficacité devant le but, reste un énorme danger potentiel. de façon plus générale, il est évident que les Lions de l'Atlas semblent être les mieux armés pour aller combattre les coéquipiers de Samuel Eto'o. Si la régularité est à l'ordre du jour au sein de l'équipe, le Maroc à toute ses chances...



Le Gabon a-t-il un rôle à jouer ?

La formation d'Alain Giresse, se place (de la même manière que le Togo) en sérieux outsider dans ce groupe A. Surprenant lors du premier tour, avec un total final de 12 points, les Panthères entendent bien faire de nouveau parler d'eux lors de ce second tour. Bien qu'un peu plus légers défensivement que le Maroc, et moins tonitruants en attaque que le Cameroun, Eric Mouloungi et les siens compensent par un état d'esprit collectif incroyable qui pourrait leur permettre, (sans forcément aller jouer la première place qualificative pour le mondial) d'aller titiller les deux "gros" de ce groupe A.



Le nouvel attaquant de Hull City compte bien faire parler la poudre lors de ce second tour.



Le Togo souffre-t-il d'une "Adebayor dépendance" ?

Dans ce groupe très pimenté, les coéquipiers de Kader ne doivent surtout pas partir perdants. Bien que décevants lors de ce premier tour, les Eperviers ont surpris tout le monde après leur victoire incroyable par 6 à 0 face au Swaziland. Le retour de la star du pays, Sheyi Adebayor y est aussi pour quelque chose. Auteur d'un magnifique quadruplé, le Gunner a à lui tout seul permis à son pays de continuer l'aventure. Le seul problème est que sa présence reste plus qu'indispensable pour l'équipe. En effet le Togo n'a plus le même visage lorsque son capitaine ne joue pas. D'ordinaire rapides et techniques, les Eperviers semblent perdre leurs repères sans le "patron". Espérons pour les togolais, qu' "Adé" ne fera pas de "caprices" lors de ce second tour.


Emmanuel Shéyi Adebayor, la pièce maîtresse des Eperviers du Togo.

 La qualification pour la CAN reste accessible, concernant le Mondial, il faudrait un véritable exploit pour dominer dans un même temps le Cameroun et le Maroc qui semblent au dessus du lot (sans négliger le Gabon, sérieux rival). Remarquez, les Sénégalais aussi paraissaient invincibles en 2006, tout le monde connait la suite...



Le grenoblois Alaixys Romao devra confirmer son rôle de plaque tournante du milieu de terrain.



                                                                   
                   Matt.


24/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres